5 conseils essentiels pour réussir votre randonnée

Humeur | les rédacteurs de l'inutile

Alors à Carnets de Rando on a envie d’être tendance, comme chez les autres. Et la tendance dans le microcosme des blogueurs c’est de publier du contenu pour du contenu, histoire d’avoir toujours plus de clics sur son site. Quitte à ne pas avoir grand chose à dire. L’art étant de savoir camoufler ce désert d’idées par une contextualisation sournoise. Le billet le plus en vue du moment, c’est le conseil à l’internaute. Oui parce qu’on part du principe, pas clairement avoué mais totalement assumé et limite scandaleux, que l’internaute est un peu un assisté qui ne comprend rien à rien. En rando par exemple, on a aujourd’hui besoin de sites pour nous dire comment régler son sac à dos, comment le remplir, que faut-il boire en rando, comment allumer son réchaud en bivouac… Franchement, je me demande comment on faisait avant ces experts sur internet ? Aussi, à mon tour, j’ai décidé d’apporter ma pierre à ce grand édifice informatif et de vous prodiguer 5 conseils essentiels pour bien réussir votre randonnée. J’espère qu’ils vous aideront !

1. Lacez vos chaussures

Qui ne s’est jamais pris les pieds dans ses lacets ne peut saisir l’importance fondamentale de ce conseil essentiel. Il est évidemment indispensable de fermer chacune de vos chaussures au moyen des lacets dont elles sont équipées. Sans ce système de fermeture votre pied a toute latitude pour s’extraire naturellement de la chaussure avec toutes les conséquences fâcheuses pour la chaussette que cela entraîne une fois en contact avec le sentier. Tout cela est particulièrement inconfortable au bout de plusieurs heures de marche. Les lacets seront donc noués en croisement et fermés par un noeud standard.

Humeur | Lacer ses chaussures

2. Regardez devant vous

Terminées les chutes inattendues dans le fossé ! Ne vous laissez plus berner par la marmotte qui distrait votre attention ! En regardant simplement devant vous, vous déjouerez dorénavant le moindre piège du sentier et éviterez de vous couvrir de ridicule en chutant grassement toutes les cinq minutes. Regarder devant soi produit par ailleurs une sensation de maîtrise de soi et de calme qui est bénéfique à la randonnée. Moins d’égratignures, moins d’insultes et moins de rires moqueurs réduiront le stress et l’agacement provoqués par vos trébuchements successifs. Et randonner redeviendra immédiatement un plaisir !

3. Réduisez votre poids au maximum

Par le passé, la tendance était à la mule. Aujourd’hui, la phonétique demeure mais c’est de MUL qu’on parle. Comment ? Vous n’êtes pas encore un(e) MUL ? Véritables stakhanovistes dans la lutte contre l’obésité matérielle, les MUL sont un peu les extrémistes de la randonnée. Si pour vous aussi chaque gramme compte sur les sentiers, devenir un(e) MUL pourrait, plus encore qu’une nécessité, devenir une profession de foi. Notre conseil : marcher à poil. Au-delà de l’éviction de la question du poids grâce à ce choix, vous retrouverez un plaisir ancestral et animal à évoluer nu comme un ver dans la nature. Seules les chaussures devront être conservées et fermées en vertu du conseil numéro 1 de cet article.

Humeur | Marcher nu

4. Utilisez le balisage

Vous vous interrogiez probablement sur le sens de ces étranges marques de couleurs apparaissant tantôt sur un rocher, tantôt sur un arbre ? S’agissait-il d’un code secret employé par une secte locale ou bien d’un message en morse laissé derrière lui par un randonneur qui souhaitait délivrer sa vérité au monde ? En fait ni l’un ni l’autre. Ces marques sont du balisage, sciemment peintes par des individus en pleine possession de leurs moyens pour faciliter l’orientation du marcheur dans la nature. Une information choc mais qui, une fois assimilée, va littéralement transformer vos randonnées. Il suffira dès lors de les suivre pour ne plus vous perdre.

Humeur | le balisage

5. Laissez votre portable éteint

Peut-être le seul véritable conseil de cette liste ! Vous êtes en randonnée : pensez pour vous, pas pour les autres ! Les réseaux sociaux se passeront très bien de l’instantanéité de votre partage. Ne sacrifiez pas ce moment de communion exclusif et privilégié avec la nature à une publication sur Instagram ou sur Facebook. C’est votre instant à vous et à personne d’autre. Le monde vous appartient et cette intimité n’a nulle besoin de se retrouver dans un fil d’actualité pour chercher l’approbation d’autres personnes. Pensez-y avant de sacrifier à ce diktat de l’hyper-connectivité qui s’est imposé comme une norme validée inconsciemment par le plus grand nombre ! Le souvenir c’est mieux à partager après que pendant !

Humeur | le portable en rando

Moralité

Ainsi s’achève cet éloge de l’inutile et du (presque) futile. Un pied-de-nez qui amusera certains et fâchera probablement d’autres qui recevront brutalement en plein visage la vacuité de leurs propos quotidiens. J’adhère à cent pour cent aux publications solides qui dissèquent le technique pour le mettre à la portée de chacun grâce à une expertise justifiée et à une démarche claire. En revanche je refuse de cautionner la majorité de ces « TOP 5 de ci et de ça » qui, sans fond ni forme et à grand renfort de titres aguicheurs, se veulent la parole de spécialistes auto-proclamés lancés dans une course au contenu. J’en appelle au bon sens de l’internaute et à son regard pour séparer le bon grain de l’ivraie et permettre au web d’être débarrassé d’un excédent de contenus faciles, malheureusement sans âme et sans intérêt. Un futur TOP 5 des pensées utopistes sur le web peut-être ?

Share

15 Comments

  1. Villanova Daniel Répondre

    Perso j’adore,
    tu a oublier faire attention à la descente, attention à vos genoux, prenez de l’eau s’il fait chaud, un vêtement chaud s’il fait froid, s’il pleut le sol peut être gissant et tellement d’autre infos de ce style (tous vus sur des sites de rando)
    amicalement
    Daniel

    1. Eric Chaigneau Répondre

      Salut Daniel!!!
      Content de te retrouver (par hasard) sur cet article que je trouve très vrai 🙂
      Le concept de la randonnée à poil me plait bien. 🙂
      Sinon, pour être plus sérieux et à l’attention du rédacteur de cet article, il y a un minimum de conseils à donner pour des personnes pas forcément habituées à la montagne. Sur gr10.fr je reçois parfois des questions incroyables qui démontrent le niveau d’inconscience de certaines personnes souhaitant affronter la montagne. En ce qui me concerne, le maître mot est la sécurité, chez nous pas de concept MUL mais plutôt du réalisme en matière de préconisation et de choix du matériel à emporter.
      http://www.gr10.fr/archives/2006/04/16/1683183.html
      Amitiés gr’distes
      Eric

  2. Arielle Répondre

    Excellent article ! Le progrès, les nouveautés, etc nous font souvent oublier l’essentiel… même en rando !!
    Bon, que mes futurs clients se rassurent tout de même, je ne randonne pas à oilpé, je préfère alléger le contenu de mon sac pour gagner quelques grammes !

    1. carnetsderando Auteur de l'article Répondre

      Second degré nécessaire pour lire ce billet mais, je dois avouer, que c’était un peu libérateur pour moi ! merci Lionel de ton passage et très bonnes fêtes de fin d’année à toi 🙂

  3. Muriel Répondre

    David, je vous invite à lire, si vous ne le connaissez pas déjà, Jacques Ellul grand penseur de notre société techniciste.

    Je rajouterais à votre liste très pertinente…. :>) ….le fameux GPS dont tout randonneur hype doit être doté. C’est tellement sympa de marcher toute une journée le nez collé à son écran pour vérifier que l’on a tourné en rond pendant des heures et qu’au lieu de faire une balade cool de 4 heures, on a marché pendant 7 heures! :>D

    Je me moque un peu… moi, je préfère marcher le nez dans mes vielles cartes IGN qui gondolent sous la pluie et s’envolent au 1er coup de vent.

    Bien à vous !

  4. ID2Rando Répondre

    Holà jeune bipède, quelle leçon, oui mais :
    1) Lacez vos chaussures ?
    Pour un gars qui met la plus part du temps des scandales…
    2) Regardez devant vous ?
    Ben des fois il vaut mieux aussi regarder ailleurs, au pire des arbres par exemple ou alors à droite ou à gauche pour trouver ce dont il est question dans le point 4…
    3) Réduisez votre poids au maximum ?
    Je n’ai jamais, je dis bien jamais vu un seul épisode de CDR où l’auteur s’adonnant à la randonue…
    4) Utilisez le balisage ?
    Une fois de plus l’auteur semble perdre la mémoire… Pourtant nombre de fois il joue à l’azimut brutal. Si si cf certains CDR où la bête pourrait bien en faire son dîner…
    5) Éteindre son portable ?
    Mon auvre ami c’est impensable ! Je n’ose imaginer l’angoisse de nos proches qui nous savent en vadrouille, parfois en mode azimut brutal (et oui car ils regardent / lisent nos vidéos et billets). C’est une pression bien trop insupportable qu’il faudrait alors leur imposer !

    Bon finalement tout ceci pour dire que je vais naturellement m’empresser de partager cet article plein de bon sens !
    Merci David pour ces conseils rassemblés dans un article qui fera je l’espère référence dans le microcosme de la randonnée…

  5. Carreau Eric Répondre

    Enfin de vrais conseils, applicables et pleins de bon sens ! Mais je dois avouer mon incompréhension et ma déception : comment avez-vous pu oublier le préalable indispensable à la sécurité de vos lecteurs ? comme je ne suis pas rancunier, je vous le livre gracieusement .
    Pour bien débuter votre randonnée, n’oubliez pas d’ouvrir la porte avant de sortir de chez vous, sous peine d’éprouver une vive douleur au niveau du nez ; c’est ce genre de détail qui peut vous gâcher une journée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.