Béarn : le Trek des 3 Vallées (1ère partie)

Le Béarn intimiste et sauvage, à l’écart des chemins incessamment parcourus par les randonneurs. C’est ce que ce trek des Trois Vallées offre à découvrir aux marcheurs sportifs et en quête d’horizons de montagne nouveaux. Cinq jours entre vallée d’Ossau, d’Aspe et Barétous, sur des chemins oubliés qui respirent l’air grisant de l’altitude. Carnets de Rando a tenté l’aventure et vous livre les deux derniers épisodes de l’été avec cet itinéraire prestigieux. Une première partie en forme d’introduction, entre Laruns et Lhers, avant les grandes manoeuvres vers le Pic d’Anie.

Pas le temps de s’échauffer. Les Pyrénées se rappellent à ma mémoire pour être des montagnes qui savent vous mettre la pression tout de suite. Sur ce beau chemin forestier noyé dans un brouillard fantômatique, mes mollets ont une fâcheuse tendance à se crisper. quote — J’ai renoncé à l’espoir de filmer Laruns dès que ma vue a commencé à se limiter aux quinze premiers mètres.
Je suis le rythme de Gilles qui avale le dénivelé avec une facilité insolente ! Le soleil brille par son absence mais je sue pourtant comme un torrent en crue ! Le ton est donné sur ce trek des Trois Vallées qui ravira les marcheurs ayant le goût de l’effort : les 1000 premiers mètres de dénivelé rappellent qu’on s’attaque à un itinéraire sauvage et sportif !

Mission Béarn Gilles Bergeras Grégory Rohart

Vers 1500 mètres d’altitude, le brouillard s’éclaircit. La massage nuageuse semble immobilisée, incapable d’aller au-delà. Une porte lumineuse s’entrevoit au-delà d’un dernier long couloir brumeux. En quelques secondes nous jaillissons à l’air libre, dans un univers de prairies, de sommets et de ciel bleu. Au terme de plus de deux heures d’une ascension énergique, nous laissons derrière nous la mer de nuages pour faire notre entrée dans un jardin d’Eden d’altitude. Les présentations avec les sommets pyrénéens peuvent commencer après une introduction forestière en aveugle. La cabane d’Arrioutort servira de lieu à la première véritable pause de cette aventure.

Les Pyrénées ne seraient pas vraiment les Pyrénées sans ces accueillantes petites cabanes

Quand les Alpes les ferment de plus en plus aux visiteurs, les Pyrénées mettent un point d’honneur à faire perdurer la tradition de l’estive et à laisser ses cabanes ouvertes au marcheur de passage. Difficile de trouver une vallée sans au moins une cabane. Une aubaine pour les aventuriers itinérants comme pour les amateurs de belles rencontres. Car le berger ou le pâtre n’est jamais loin et, loin de la caricature de cette profession, il accueille généralement le marcheur de passage avec enthousiasme et amicalité. A chacun de savoir approcher l’autre avec respect et ouverture d’esprit. Un bon point pour les Pyrénées.

Mission Béarn, Trek des 3 Vallées, Gilles Bergeras, Arrioutort, Col de Besse

Un peu plus haut encore. Nous avons quitté Arrioutort pour nous élever vers le col de Besse par un itinéraire improvisé. Un charme supplémentaire des vallées pyrénéennes que celui de laisser l’inspiration du marcheur se déployer pour tracer son itinéraire. Le balisage n’est peut-être pas partout présent mais, ici, on marche à l’instinct et à l’envie. On cueille des indices dans le paysage pour imaginer une progression idéale.

Les Pyrénées n’ont pas un chemin mais mille. A chacun d’y imaginer sa propre trace

Et parfois – à moins que ce ne soit souvent – la récompense est au bout de cette trace imaginaire. Ce le fut pour nous en rejoignant cette crête où se dévoila instantanément quelques-uns des plus beaux représentants du monde de l’altitude local. Pic de Sesques, Pic de Ger, Lurien et peut-être même Balaïtous tout au fond, Pic du Midi de Bigorre et, bien évidemment, trônant sur son séant, le seigneur des lieux : le Pic du Midi d’Ossau, formidable montagne du Béarn dont la silhouette imposante envahit cet horizon de sommets.

Trek des 3 Vallées, Béarn, Col de Besse, Ossau

Après cette mise en bouche, c’est avec une certaine impatience que j’attendais le top départ de la deuxième étape. Au départ d’Eaux-Chaudes, petit village thermal encaissé dans la vallée étroite du Gave d’Ossau, l’itinéraire du trek invite le marcheur à s’élever le long des Gorges du Bitet, haut lieu de canyoning local.

Après l’atmosphère vespérale d’hier, la forêt brille aujourd’hui de mille éclats

Le soleil est de retour, trouant le toit des arbres de petits puits lumineux. Le tout accompagné par la fraîche mélodie de l’eau. Une ambiance légère qui donne des ailes pour s’élever vers la cabane Laiterine et le col d’Iseye. Aux alentours de 1500 mètres, l’histoire se répète : la forêt s’interrompt, laissant le champ libre à d’immenses vallons d’herbe rase, de gentianes et de fougères.

Trek des 3 Vallées, Béarn, Pic de la Ténèbre

Les sommets surgissent, se redressant de toute leur force, dominant le randonneur avec une férocité qui impressionne. A l’image du Pic de la Ténèbre propulsé vers un ciel azur par la tectonique avec une vigueur fascinante. Sorti du couvert des arbres, je suis renvoyé à ma minuscule condition d’humain par ces géants qui me contemplent du haut de leurs millions d’années d’existence. La montagne me remet à ma place et ça fait du bien. Je hume, je respire, j’aspire encore et encore cet air sain qui me fait tant de bien. Drogue ou thérapie ? Difficile de décider. Calé sur un rythme plus efficace que la veille, j’atteins la cabane Laiterine puis le col d’Iseye après avoir traversé les hautes estives. Chevaux, vaches et brebis sont mes compagnons de route.

Le Béarn, comme ses habitants, a du caractère. Ici on est fier d’être Béarnais et on le revendique !

L’agropastoralisme est solidement ancré dans les terres montagneuses du Béarn. Ici les bergers travaillent à dimension locale, en s’efforçant de perpétuer dans le temps une tradition et un savoir-faire ancestral. Une éthique qui se heurte souvent à l’absurdité de la notion de productivité moderne et à l’industrialisation des moyens mais que les héritiers des bergers transhumants d’antan affrontent malgré tout avec la ténacité et la fierté de béarnais dignes de ce nom ! Ici les habitants, comme les sommets, ont du caractère et l’expriment. Les Trois Vallées ne sont pas une attraction touristique mais une véritable plongée dans des montagnes authentiques. Un trait commun à beaucoup de territoires pyrénéens.

Trek des 3 Vallées, Béarn, Vallée d'Aspe, col d'Iseye, agropastoralisme, brebis

Je bascule en vallée d’Aspe en franchissant le col d’Iseye. Le vent me chahute dans ce passage étroit qui plonge sans ménagement vers les cabanes d’Escurets et de Lapassa. Les nuages sont en train d’envahir ce petit vallon plus encaissé à une vitesse sidérante. Ils progressent dans chaque combe en y allongeant des doigts brumeux, remontant le long des pentes en masses denses et agitées. En moins de vingt minutes, une épaisse bande grise s’est nivelée au-dessus de moi, plongeant le paysage dans une obscurité crépusculaire. Il s’agit de ne pas perdre de temps à dénicher les balises pour rejoindre Accous. Le bruit des sonnailles a été noyé dans le silence inquiétant du brouillard. Je me hâte de descendre tandis que le piège nuageux se referme derrière moi en emprisonnant la montagne.

Trek des 3 Vallées, col d'Iseye, vallée d'Aspe, Béarn

Accous. Une station de sports de nature nichée en pleine vallée d’Aspe. Un bel espace au milieu des montagnes qui donne envie de courir, grimper, voler, pédaler… Je n’étais pas descendu aussi bas lors de ma traversée des Pyrénées en 2002 et étais donc passé à côté de ce petit paradis. Je le quitte ce matin-là pour prendre la direction de Lescun. Les nuages sont restés accrochés aux sommets. Cap sur la forêt d’Anitch après l’ascension matinale sur une trace oubliée contournant la crête de Pausaté. La sensation d’immersion et d’isolement est totale. Du plaisir à l’état pur qui fait oublier une météo moribonde.

L’itinéraire du trek des Trois Vallées met décidément un point d’honneur à ressusciter les sentes oubliées

La forêt s’interrompt brusquement en rencontrant la crête d’Ourtasse. De l’autre côté, il n’y a que des fougères à perte de vue. La colonisation des versants par ces milliers de Filicophytes tient de l’invasion. Je me tiens sur la crête, à cheval entre ces deux univers végétaux, un oeil sur la vallée, un autre sur le ciel où planent les vautours fauves. Leur ronde grâcieuse et silencieuse m’hypnotise à chaque fois. C’est comme si je la découvrais pour la première fois. Du belvédère sur le val de Lescun, juché à 1220 mètres, le spectacle est un enchantement. Par beau temps, la vue impressionnante sur les sommets tout proche du Billare, du Dec de Lhurs et de la muraille d’Ansabère est le clou de celui-ci.

Trek des 3 Vallées, Béarn, Aspe, Crête d'Ourtasse, Lescun

Je me laisse glisser par un sentier sinueux dans cette jungle improbable de fougères. Au débouché de celle-ci je suis à Lescun, village typiquement pyrénéen avec ses toits gris caractéristiques. Village-étape sur le GR10, il n’est qu’une pause sur le trek des Trois Vallées qui suit les balises rouge et blanche du célèbre chemin jusqu’au plateau de Lhers et son gîte, terminus de cette troisième journée. Un endroit calme animé par la belle énergie de Marie-Pierre où on goûte à la saveur d’une soirée dans une vallée reculée des Pyrénées. Au bout de la route qui part vers la frontière espagnole, c’est le Parc National des Pyrénées, le refuge d’Arlet et d’autres sommets phares. Un autre monde, une autre histoire. (à suivre…)

Trek des 3 Vallées, Béarn, Lescun

INFOS PRATIQUES

Difficulté : difficile | Longueur : 95km | Durée : 5j | Dénivelé : 6000m
Carte : IGN 1/25000 TOP25 1546ET Laruns, Gourette – 1546OT Oloron Sainte-Marie – 1547OT Ossau, Vallée d’Aspe
Accès : en voiture, depuis Toulouse, autoroute A64 direction Tarbes, Pau. Sortie 11 et suivre la direction de Saragosse et Gan puis direction Laruns sur la D934. Depuis Bordeaux : A65 Bordeaux-Pau ou N10 jusqu’à Pau puis identique. Parking de 100 places gratuit à Laruns. En bus : liaisons entre Pau et Laruns. Consulter les horaires. En train : gare de Pau puis liaison bus (voir ci-dessus). En avion : aéroport de Pau-Pyrénées ou de Tarbes-Lourdes puis liaison.
Topo : l’itinéraire est proposé pour le moment en circuit accompagné par l’Office de Tourisme d’Ossau. Une version « en liberté » verra peut-être le jour prochainement. Un topo-guide papier de l’itinéraire devrait être créé pour cette occasion.
Notes : le trek des 3 Vallées est un itinéraire sportif. Pas technique mais physique. Avec près de 1000m de dénivelé ou plus quotidiens, il ne s’agit pas d’arriver sans entraînement ! Ne le choisissez pas comme trek de début de saison. Quelques randos à la journée de plus de 1000m de dénivelé en montagne sont recommandées avant de s’y engager. Avantage : le portage des bagages est proposé par l’organisation. Ce qui permet de marcher léger et de profiter pleinement du paysage. Je vous recommande, si les conditions et votre forme le permettent, de tenter le parapente lors de votre passage à Accous. Le spot est juste sensationnel pour un baptême ! Renseignements auprès de Air Attitude.
Les hébergements : le trek est proposé en formule pension complète, incluant nuit en gîte ou hôtel, repas du soir, petit-déjeuner et pique-nique le midi. Sur ces premières étapes, vous ferez halte à la Caverne, à Eaux-Chaudes. Les patrons tiennent cette affaire depuis longtemps et y ont développé un sens de l’hospitalité appréciable. J’ai sincèrement aimé. A Lhers, le gîte d’étape est un havre de paix. Marie-Pierre est super sympa et sa cuisine savoureuse et variée. Un agréable moment à passer après une longue journée de marche. Sur Laruns, j’ai, pour ma part, logé à la chambre d’hôte la Casa Paulou. Une bonne adresse mais le wifi est capricieux !
Liens utiles : le premier site à visiter est le site de l’Office de Tourisme de Laruns pour pouvoir vous inscrire à ce trek. Les prochains départs auront lieu les 12 et 26 septembre prochains. Possibilité également de le faire sur le site de Gilles Bergeras, l’accompagnateur sur ce trek des Trois Vallées. Pour en savoir plus sur le thème de l’agro-pastoralisme et découvrir le travail des bergers comme Régis Carrère, je vous invite à découvrir le site Estives du Béarn, très complet sur ce sujet. Pour des informations plus globales sur le département des Pyrénées-Atlantiques, rendez-vous sur le site du Comité Départemental du Tourisme.
Bibliographie : Le Béarn… à pied | C’est la 2ème édition du topo-guide officiel édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. 20 itinéraires de Promenade & Randonnée y sont recensés, notamment sur le secteur des 3 Vallées, si vous souhaitez aller plus loin dans votre découverte de ce territoire, accompagnés de leurs cartes et de leurs explications. Prix indicatif : 9,50 € | Ref.P641

EN BREF

Un pur plaisir que de redécouvrir le Béarn par ces vallées peu explorées. Si l’itinéraire demeure sportif, la récompense sur le chemin vaut bien l’effort déployé ! Trois premiers jours pour se mettre au rythme de ces Trois Vallées, entre estives et forêts. Une introduction qui donne envie d’aller au-delà de ces sommets qui ferment un horizon magique.

by-nc-ndCe reportage Carnets de Rando, sous licence Creative Commons, est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Comments

  1. Très beau résumé / récit, belles photos des lieux, et très juste pour le points forts caractéristiques de cette région. (maisons aux toits typiques, transhumance où les bergers aiment leurs brebis et autres…avec cette continuité laquelle est si rare maintenant).
    En bref, une merveille cachée découverte 🙂 ♥♥♥

    1. On ne peut pas. Ce trek est une réalisation de l’office de tourisme de Laruns/Vallée d’Ossau et est commercialisé par celui-ci. Ils ne souhaitent donc pas voir fleurir sur le net les tracés GPS d’un itinéraire qu’ils ont mis du temps à créer, tracer et officialiser avec les différentes instances de chaque vallée parcourue.

      1. En somme, Si tu ne passe pas à la caisse, passe ton chemin…..pas très fair-play, mais logique en ces temps où «  l’aventure aseptisée » a pris le pas sur les nôtres.

        1. Cher Apsel,

          Je ne sais pas à quoi vous vous attendiez en tombant sur cet article ? Peut-être à une trace GPX téléchargeable comme il y en a partout sur le web ? Malheureusement, comme très – trop – souvent, les commentaires acerbes sont lancés sans la moindre connaissance du contexte. Cela vous pose un problème de passer à la caisse ? Le trek dont il est question ici elle le fruit du travail d’un passionné, amoureux de son territoire : Gilles Bergeras. Ce monsieur est accompagnateur en montagne, travailleur indépendant, et bosse comme un forcené pour faire découvrir son pays sous un autre angle que les circuits classiques proposés par de grosses agences. Alors derrière ce trek, il y a beaucoup de travail. Et il y en a toujours. Et respecter ce travail c’est aussi considérer que nul n’a le droit de le piller en offrant gratuitement le tracé de ce trek sur le web. Le fairplay dont vous parlez, à mes yeux, il est ici et pas ailleurs. Vous parlez d’aventure ? Les rares aventuriers qui subsistent encore n’ont de toute façon guère besoin d’aller chercher leurs idées ou leurs tracés sur les blogs. Je vais faire remonter votre commentaire à Gilles. Il vous donnera sa version lui aussi. A bon entendeur.

  2. Ben voilà, évidemment, il neige et je meurs d’envie de faire cette rando…! Difficile d’attendre la saison prochaine ! Merci de me donner la bougeotte !

  3. Cher M Apsel, je suis le créateur du tracé de ce trek.
    je n’ai rien à rajouter à la réponse de David, si ce n’est que le tracé est vendu encadré et effectivement il fait travailler un peu 5 hébergeurs, un transporteur, un accompagnateur en montagne et aussi l’office de tourisme. Mais je pense que si vous avez l’habitude de faire des treks, c’est souvent comme ca.
    Capturer des traces Gps quand on sait le travail effectuer derrière, c’est pas très cool.
    Celà dit, vous pouvez vous tracer une traversée du Béarn à votre guise et du coup vous serez surpris par la beauté du paysage, par contre vous passerez à côté de quelques anecdotes ou histoires du territoire
    Je vous souhaite de belles randos dans les Pyrénées
    Gilles

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg