Le Fort de Peccais

A l’époque médiévale, le sel était une richesse aussi importante que l’or. La production dans le secteur d’Aigues-Mortes, taxée par la gabelle, permettait à l’Etat de faire rentrer énormément d’argent dans ses caisses. Aussi le sel était-il la cible récurrente de nombreux pillages. C’est la raison pour laquelle le fort de Peccais fut construit dès 1598 pour assurer la protection des salins. Aujourd’hui il semble oublié, perdu au milieu de la végétation et de l’industrie du sel toujours florissante. C’est donc à un voyage dans l’histoire, au coeur de la Petite Camargue, que je vous invite à faire dans ce nouvel itinéraire.

INFOS PRATIQUES

Difficulté : assez facile | Distance : 10 km | Durée : 3h | Dénivelé : 10m
Carte : IGN 1/25 000ème 2843OT, Aigues-Mortes, la Grande Motte
Accès : en voiture : Montpellier, autoroute A9 en venant de Perpignan, A61 puis A9 de Toulouse, A75 puis A750 de Clermont-Ferrand, A7 puis A9 de Lyon ou Marseille. En train : à partir des principales villes de France : Paris (3h20), Marseille (1H40), Lyon (1h50), Toulouse (1h55)… En avion : aéroport Montpellier Méditerranée, des vols en provenance de Paris, Nantes, Strasbourg, Rennes et Lyon. Plus d’infos sur le site de l\’office de tourisme de Montpellier. De Montpellier, prendre la sortie 29 « Montpellier Est », vers Carnon, la Grande Motte et aéroport par D66. Après 5 km suivre à gauche la direction la Grande Motte par D21 puis continuer à gauche par D62. Après 10,5 km, prendre à gauche au rond-point toujours sur D62, direction Aigues-Mortes. Au rond-point suivant, tourner à droite par D718. Franchir le canal à l’entrée d’Aigues-Mortes, continuer tout droit au rond-point. La D979 fait un coude à gauche. Juste après, tourner à droite par l’avenue Frédéric Mistral qui longe la longue place du marché bordée d’arbres. Continuer tout droit sur 2,5 km. A l’embranchement suivant à droite par la longue piste cabossée. Juste avant le panneau chemin privé, tourner à gauche. Suivre la piste et se garer à la sortie des roseaux, à gauche, après un coude à droite du chemin.
Notes : le fort de Peccais n’est pas spécialement ouvert à la visite. il n’y a donc pas d’accès clairement défini pour y entrer. le chemin présenté dans le reportage est à emprunter avec précaution et est fortement déconseillé par temps de pluie ou après un orage. Il doit être emprunté sous votre propre responsabilité et Carnets de Rando ne saurait être tenu responsable en cas d’accident. Autrement, comme d’habitude : crème ou lotion anti-moustique indispensable !
Bibliographie : Le Gard… à pied | C’est le topo-guide officiel édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. 53 suggestions d’itinéraires homologués Promenade & Randonnée y sont recensés pour approfondir votre découverte des environs de la Petite Camargue, accompagnés de leurs cartes et de leurs explications. Prix indicatif : 15 € | Ref.PN01

EN BREF

nInsolite ! C’est le qualificatif parfait pour cette randonnée qui sait vraiment sortir des sentiers battus. Un vieux fort au coeur des salins, voilà qui change de ce qu’on attend de la Camargue ! En revanche, pas – ou peu – de balisage : il faudra faire votre chemin seul !

PNR Camargue  | LogoCe reportage Carnets de Rando réalisé en faveur du Parc Naturel Régional de Camargue est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg