GR470 – Le Velay Volcanique

La route du GR470 se sépare. Margeride à l’ouest et Velay volcanique à l’est. C’est celui-ci que j’ai décidé d’explorer en premier en rejoignant Langogne, en Lozère, via Landos et le plateau du Devès. Je fais mon entrée au pays de la lentille verte et emprunte désormais les pas des marcheurs sur le chemin de Stevenson. Après les montagnes russes des Gorges de l’Allier, cet épisode sur les hauteurs du Velay marque la transition entre les deux départements parcourus par l’itinéraire. On y renoue avec l’espace et l’air de l’altitude dans des paysages marqués par l’activité agricole.

Je nage littéralement dans la végétation. Les précipitations des semaines précédentes ont fait totalement disparaître le travail des bénévoles qui avaient nettoyé le sentier. La Nature a sombré dans l’exhubérance incontrôlée.

La draille qui sert de sentier entre deux champs n’est plus qu’un boyau impraticable où cynorodons et herbes folles jouent des coudes pour fermer le passage.

Les marques du GR finissent par apparaître davantage sur mes jambes que sur les arbres ! Au terme d’une bagarre matinale féroce, je fais irruption sur le plateau du Devès écorché et en sueur, mais soulagé !

GR470 randonnée Devès Monteil

La révolte végétale cesse brusquement, maintenue en respect par l’activité agricole qui déploie désormais sa platitude à perte de vue. Une réminiscence d’anarchie se distingue encore dans quelques parcelles en jachère et abandonnées volontairement aux fleurs sauvages.

L’ordre et la régularité presque mathématique des champs succède brusquement au joyeux chaos de la nature

Les balises rouge et blanc du GR ont retrouvé leur place sur les piquets en bois des clôtures et le chemin, qui s’est élargi, ne donne plus lieu à aucune hésitation. Le tapis rouge a été déroulé sous les pieds du randonneur jusqu’à Landos.

GR470 plateau du Devès randonnée

Landos n’a pas le charme des précédents villages découverts sur le GR470. Il est pourtant traversé par des chemins itinérants réputés et historiques : le chemin de Régordanne, d’une part, et celui de Stevenson, de l’autre. Posé dans l’immensité du Velay volcanique, Landos est avant tout une ville bâtie autour de la lentille, l’or vert de la région. La pépite fait la fierté du pays.

Dans le Velay, le randonneur fait son entrée au pays de l’or vert

Ici on cultive la lentille verte du Puy, une AOC qui assure au territoire une notoriété agricole et un élan économique. Silos et fermes industrielles ont remplacé les églises et les châteaux forts. Tracteurs et moissonneuses empruntent les mêmes routes que les pèlerins. Du moins jusqu’à Jagonas, où le bitume cède à nouveau sa place au chemin traditionnel.

GR470 Velay volcanique randonnée

A partir de cet instant, le Velay offre ce qu’il a de plus beau au randonneur qui s’immerge, pas après pas, dans un océan de solitude doucement balayé par une brise agréable. Après avoir pris un peu de hauteur, l’itinéraire domine les pentes glissant doucement vers l’Allier, invisible en contrebas de ses gorges.

L’Allier, qui coule en contrebas, sert de frontière entre les territoires mais aussi entre la Haute-Loire et la Lozère.

Au-delà de cette frontière, c’est la Margeride et la Lozère, voie alternative du GR470 vers Langogne. Une variante astucieuse et qui permet de choisir entre les deux visages du territoire. Côté Haute-Loire, la randonnée se fait légère. Sur ce tronçon commun avec le chemin de Stevenson, on n’a rien d’autre à faire que de se laisser porter par un espace naturel à l’immensité apaisante et rassurante.

GR470 chemin de Stevenson Velay volcanique

On arrive ainsi à Pradelles serein et reposé. Ce joli village, classé parmi Les Plus Beaux de France, n’est pourtant pas le terminus de l’étape. Il en constitue cependant l’un des atouts, qui nécessitera de prendre le temps de sa visite. Flâner dans les petites rues, errer de porche en porche, lever les yeux vers le sommet des hautes façades en pierre volcanique, se projeter dans le passé riche et tumultueux de Pradelles… Autant de petits plaisirs à savourer lors d’une pause dans cette belle ville posée sur la route de la Provence et des Cévennes.

Pradelles randonnée GR470

Au moment de quitter Pradelles pour descendre sur Langogne, on ne résistera pas au plaisir d’un détour par le VéloRail, cet engin insolite qui parcourt désormais la voie ferrée désaffectée reliant Langogne à Landos. Cet amusant petit wagonnet actionné par des pédales donne l’occasion au visiteur de poser son sac pour profiter d’un point de vue original sur le territoire du Velay.

Impossible de passer à Pradelles sans retomber en enfance en s’essayant au VéloRail !

Un intermède ludique sur près de quinze kilomètres, totalement grisant et cent pour cent récréatif, qui renoue avec le plaisir enfantin de s’amuser sur de drôles de machines. Ne vous étonnez pas ensuite d’arriver enfin à Langogne avec un sourire persistant jusqu’aux oreilles !

Velorail Pradelles GR470

INFOS PRATIQUES

Difficulté : moyen | Longueur : 33km | Durée : 2j | Dénivelé : 1000m
Carte : IGN 1/25000 TOP25 2736O Monistrol-d’Allier, 2736E Solignac-sur-Loire, Cayres & 2737E Langogne
Accès : en voiture, Chapeauroux se rejoint soit par l’A75, en venant de Clermont-Ferrand ou de Montpellier, sortie 34. Suivre la direction Saint-Alban-sur-Limagnole puis Saint-Denis-en-Margeride puis, enfin, Grandrieu. De Grandrieu, suivre la direction Saugues et, dès la sortie du village, tourner à droite par la D5 en direction de Laval-Atger. Traverser Laval-Atger et, prendre à gauche par la D988 direction Chapeauroux et Saint-Bonnet-de-Montauroux. En venant de la vallée du Rhône, rejoindre le Puy-en-Velay et suivre la N88 en direction Mende/Aubenas. Après avoir passé Costaros, sur la N88, quitter la nationale à droite, direction Landos.Poursuivre tout droit, traverser Ribains. A l’intersection avant Jagonzac, descendre à gauche par la D88 et rejoindre Chapeauroux. En train : Chapeauroux est sur la ligne du Cévenol, le train touristique des Gorges de l’Allier qui joint Nimes à Clermont-Ferrand. Horaires à consulter sur le site de la ligne.
Topo : l’itinéraire du GR470 est intégralement téléchargeable sur le site officiel du sentier sous la forme de Rando-Fiches. Chaque fiche compte des extraits de carte avec tracé et points de renvoi vers un descriptif écrit de l’itinéraire à suivre. On y trouve également des informations thématiques sur le patrimoine, les éléments naturels, le paysage, etc. Cet épisode de Carnets de Rando correspond aux étapes 8 et 9 du GR470 : Chapeauroux-Landos et Landos-Langogne. Le téléchargement est entièrement gratuit.
Notes : au moment de mon passage, la sente s’élevant à la sortie de Monteil était envahie par la végétation. Un pantalon de randonnée léger peut être une alternative au short ou au bermuda si vous souhaitez protéger vos jambes des éventuelles piqûres/griffures sur les sentiers. En début de saison, quand les herbes sont hautes et la végétation encore un peu folle, ce n’est pas du luxe ! Egalement, à la sortie de Ribains, peu avant Landos, j’avais noté un décalage entre le topo et les balises sur le terrain. En cas de doute, visez un chemin contournant le terrain de foot, à droite de la route, pour retrouver le sentier menant aux narces (bassins). Pensez également à toujours avoir de l’eau avec vous car il peut faire très chaud sur les plateaux du Velay et la sanction est immédiate ! On trouve facilement de l’eau dans les villages. Inutile de se surcharger non plus dans le sac. N’oubliez pas non plus votre crème solaire.
Où dormir : une liste complète d’hébergements est disponible sur le site officiel du GR470 pour préparer vos étapes. Il est fortement recommandé de réserver à l’avance. Pour consulter cette liste rendez-vous sur cette page : la fiche téléchargeable est située tout en bas ! Pour ma part, à Langogne, j’ai dormi en-dehors de la ville, aux Crémades à Brugeyrolles, un agréable gîte fait pour les marcheurs, surtout ceux du GR70. Super ambiance, super accueil !
Liens utiles : le premier site à visiter est le site officiel du GR©470 où vous pourrez télécharger les rando-fiches (voir ci-dessus), les traces GPX ainsi que l’application mobile. Vous pouvez également consulter le site de l’Office de Tourisme Intercommunautaire des Gorges de l’Allier pour des informations plus générales sur le territoire. Pour en apprendre davantage sur ce succulent met, rendez-vous sur le site officiel de la Lentille Verte du Puy. Pour réserver votre place, ou en savoir davantage sur ce sujet, rendez-vous sur le site du VéloRail de Pradelles.
Bibliographie : La Haute-Loire… à pied | C’est la 1ère édition du topo-guide officiel édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. 43 itinéraires de Promenade & Randonnée y sont recensés si vous souhaitez aller plus loin dans votre découverte de ce territoire, accompagnés de leurs cartes et de leurs explications. Prix indicatif : 14,50 € | Ref.D014

EN BREF

Agréable transition entre les sections les plus sauvages de l’itinéraire, le Velay volcanique constitue une pause reposante et aérée sur la route du GR470. Les activités humaines s’y font plus présentes et l’espace se dégage presqu’à l’infini. De nouvelles perspectives sur le territoire de l’Allier où on n’oubliera pas de s’essayer au VéloRail !

by-nc-ndCe reportage Carnets de Rando, sous licence Creative Commons, est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg