Le sentier de Saint Dominique

Le catharisme occupe une grande part de l’histoire du Pays Carcassonnais. Au point qu’aujourd’hui encore la région se revendique comme le fief de la tradition cathare. Parmi les multiples épisodes de ce passé qui mêle la culture à la violence, il en fut un qui vit l’émergence d’une figure de l’opposition aux cathares : Saint Dominique. C’est dans le décor champêtre des alentours de Montréal, qui accueillit le dernier colloque entre l’Eglise et les Cathares et où s’accomplit l’un des miracles de Saint Dominique, que s’effectue cette randonnée chargée de légende et d’histoire.

CARNET DE TOURNAGE

A l’arrivée toujours pas de soleil mais on voit suffisamment loin pour faire des images. Le paysage s’est entièrement transformé : les versants forestiers et abrupts du Haut-Cabardès ont été remplacés par des collines aux formes douces et surmontées d’un vert éclatant, et ce malgré l’absence de lumière. Des chapelets de celles-ci s’égrènent vers l’horizon du Piémont pyrénéen, par-delà le chemin des vignobles. Montréal est également un point de passage du GR78, l’un des itinéraires vers Compostelle qui vient de Narbonne et se dirige vers Roncevaux à travers l’Ariège, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées puis les Pyrénées-Atlantiques. Impossible d’en rater les balises rouges et blanches dans les rues étroites de Montréal. Jadis la commune fut une sorte de capitale religieuse, le théâtre d’un conflit spirituel de longue haleine entre l’Eglise catholique et les cathares.
Carcassonne | Saint Dominique

INFOS PRATIQUES

Difficulté : assez facile | Distance : 18 km | Durée : 4h15 | Dénivelé : 55m
Carte : IGN TOP25 1/25.000 2246E Montréal
Accès : quitter Carcassonne par l’ouest et la N113, direction Toulouse et Castelnaudary. Au gros rond-point marquant la sortie de l’agglomération, tourner à gauche par la D6161 en direction de l’aéroport. Après deux kilomètres, suivre à droite la bretelle de la D119 indiquant Foix, Mirepoix et Montréal. Continuer tout droit pendant 15 km jusqu’à Montréal. Se garer dans le centre, à gauche, sur le parking de l’office de tourisme. En bus – Montréal est desservi par la ligne Keolis n°21 qui relie Carcassonne à Fanjeaux. Fiche horaire disponible sur le site de Keolis.
Notes : je me suis autorisé une variante avant la fin de l’itinéraire d’origine qui rejoint Montréal par le nord au-dessus de Fontcarrel. Il suffit de tirer tout droit en arrivant près du ruisseau du Rivals. Un chouille salissant mais ça passe et ça permet de rejoindre le trio de pistes traversant la colline des Giscarreis. Pratique si vous vous êtes un peu juste dans l’horaire ou si, comme moi, la pluie vous galope après !
Topo : cet itinéraire est à retrouver sur le topo-guide « le Pays Carcassonnais… à pied » de la FFRandonnée : voir ci-dessous.
Bibliographie : Le Pays Carcassonnais… à pied | C’est le topo-guide officiel édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. 32 suggestions d’itinéraires homologués Promenade & Randonnée y sont recensés pour approfondir votre découverte des environs de Carcassonne, accompagnés de leurs cartes et de leurs explications. Prix indicatif : 14,50 € | Ref.P114

EN BREF

S’échapper dans la campagne et les vignobles de Malepère sur les terres ancestrales du catharisme ? Le thème est prometteur. Le résultat, loin d’être décevant, reste un cran en-dessous de ce qu’on pouvait attendre. N’en demeure pas moins un point de vue original sur le Pays Carcassonnais.

Pays Carcassonnais | logoCe reportage Carnets de Rando réalisé en faveur du Pays Carcassonnais est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg