• Si vous ne vous sentez pas prêt pour voir la neige et que vous habitez dans le sud, un bon plan de repli est d'aller marcher dans les Calanques. Ici ce sont celles de Niolon, trop tranquilles en hiver, le pied total. Je vous ai mis un lien vers un petit article qui les présente dans la bio. Profitez en !
🇬🇧 If you're not ready for the winter and the snow, a good plan is to hike the Calanques, in south east of France. Here are the Niolon's ones, so quiet at this time. Check the link in my profile for some informations about them.
#rando  #randonnée #passionrando #hiking #hikingislife #hikingadventure #ilovehiking #outdoor #outdoorlovers #naturelovers #neverstopexploring #adventure #roam #calanques #provence #bouchesdurhone #beautifulfrance #visitlafrance #merveillesdefrance #travelgram #instatravel #zen #feelfree #igersfrance
  • La première fois que j'ai vu cette passerelle, c'était dans un magazine, j'étais gosse et Indiana Jones et le Temple Maudit était sorti depuis quelques années au cinéma. Ça m'a beaucoup titillé l'imaginaire à l'époque. La découvrir enfin en vrai adulte était un petit rêve enfin accompli. Holzarté : un lieu à voir un jour ou l'autre.
🇬🇧 the first time I saw this bridge in a magazine I was a child and Indiana Jones and the Temple of Doom was released on screen. Perfect for activating my imagination. Discover it for real several years later, as an adult, was like a dream. Holzarté : a french place to see one day or another.
#rando #randonnée #passionrando #hiking #hikingislife #outdoor #outdoorlovers #naturelovers #wildernessculture #adventure #neverstopexploring #pyrenees #pyreneesatlantiques #paysbasque #beautifulplaces #breathe #instatravel #travelgram #visitlafrance #igersfrance
  • Qu'il fait bon se retrouver perché au sommet du Pic de Morgon ! Alors ça m'a coûté de rentrer à la voiture à la nuit mais trop la classe d'être seul là haut, au dessus du lac de Serre-Ponçon. Franchement, ce spot, il casse des briques. Allez faire un tour sur le blog voir les images de drone que j'ai tournées au sommet. Vous allez voir, ça va vous donner envie d'y grimper direct. 🇬🇧 Awesome summit this Morgon's Peak ! Wide view over the Serre-Ponçon lake. Check the video on the blog : you should go climbing it just after !
#rando #randonnée #passionrando #hike #hikingislife #backpacking #outdoor #outdoorlovers #naturelovers #breathe #wildernessculture #explore #neverstopexploring #feelfree #summit #alpes #frenchalps #queyras #myhautesalpes #montagne #travelgram #instatravel #merveillesdesalpes #visitlafrance #igersfrance #paca
  • [VERCORS] Ha!Ha! T'en veux d'la neige sur Instagram, en voilà ! Bon ok c'est pas non plus les Rocheuses Canadiennes mais c'est la parfaite illustration de la passation de pouvoir des saisons. L'automne encore en-dessous, l'hiver à l'étage du dessus. Avec le Roc de Toulau en guest pour les besoins de l'exemple. Un beau sommet ceci dit en passant.
🇬🇧 Do you want some snow ? Here is ! Ok that's not the Canadian Rockies but it shows well how Fall is slowly slipping to winter. Roc de Toulau on the picture, Vercors range.
#rando #randonnée #passionrando #hike #hiking #hikingislife #ilovehiking #backpacking #montagne #mountain #summit #alpes #vercors #outdoorlovers #naturelovers #neverstopexploring #wildernessculture #winteriscoming  #neige #breathe #travelgram #instatravel #rhonealpes #igersfrance
  • Ha non mais c'est quoi cette histoire ? La neige qui débarque soudainement, des photos toutes blanches de partout sur Instagram : et moi je fais quoi maintenant avec mes photos et mes articles d'automne ? Bah je les diffuse quand même pardi ! Je sais, je sais, là sur cette photo prise dans le Queyras il y a 10 jours bah maintenant c'est tout plein de neige. Mais si ça fond ce sera de nouveau comme ça hein ! Bon bah moi j'ai plus qu'à retourner en rando avec mes raquettes pour refaire des images...
🇬🇧 What is that ? Snow is suddenly falling down, white landscapes pictures rolling all over Instagram... And what now with my non shared pictures of Fall ? However, here they are ! I know on this one, for example, taken in Queyras 10 days ago, all is today covered with fresh snow. I just have to go back hiking with my snowshoes for new winter pictures...
#rando #randonnée #passionrando #hiking #hikingislife #ilovehiking #montagne #mountain #queyras #myhautesalpes #automne #fall #outdoorlovers #naturelovers #neverstopexploring #wildernessculture #breathe #feelfree #explore #travelgram #instatravel #igersfrance
  • [VAUCLUSE] Changement de décor. On quitte un peu la montagne pour les jolis paysages de Fontaine de Vaucluse. Un coin idyllique pour des petites randonnées bucoliques. Parfait à l'époque de la grossesse de ma chérie 😁
🇬🇧 We leave the mountains for a while for the lovely landscapes of Fontaine de Vaucluse, in Provence. A cute spot, perfect for soft hikes. A good plan when your wife is pregnant 😁
#rando #randonnée #passionrando #hike #hiking #hikingislife #nature #naturelovers #outdoorlovers #provence #vaucluse #wildernessculture #feelgood #zen #breathe #travelgram #instatravel #igersfrance #beautifulfrance
  • [BELLEDONNE] À mes yeux l'un des derniers territoires sauvages des Alpes. Pour y avoir vécu et l'avoir largement sillonné, Belledonne offre encore la possibilité d'itinéraires sans aucun sentier, loin des foules, au coeur d'une montagne âpre et minérale. Comme ici en montant vers la Selle du Puy Gris.
🇬🇧 From my point of view, Belledonne is one of the last wilderness alpine territory. I lived and hiked a lot here. There are such non marked routes, far from the crowd, in the middle of a harsh and rocky mountain. As here, when climbing up to the Selle of Puy Gris.
#rando #randonnée #passionrando #hike #hiking #hikingislife #hikingadventure #trekking #backpacking #outdoor #outdoorlovers #alpes #alps #frenchalps #belledonne #montagne #mountain #adventure #wildernessculture #neverstopexploring #gohigher #feelfree #travelgram #instatravel #roaming #escape #freedom
  • [VERCORS] Le Vercors c'est l'une de mes destinations d'automne favorite en automne. Flirter avec les falaises de sa muraille orientale, comme ici au-dessus du Pas de l'Oeille et face au Gerbier, est un pur bonheur. Amateurs de randonnées vertigineuses, ne cherchez plus, ici c'est le paradis !
🇬🇧 At Fall it's one of my favourite place for some aerial adventures. As here, above the Pas de l'Oeille, facing the Gerbier summit.
#rando #randonnée #passionrando #hike #hiking #hikingislife #trekking #backpacking #outdoor #outdoorlovers #montagne #mountain #vercors #wildernessculture #neverstopexploring #breathe #elevate #gohigher #adventure #zen #breathe #feelfree #travelgram #instatravel #igersfrance #summits
  • [CORSE] Le lac de Melo, l'un des plus notoirement connu, visité et photographié de Corse. Le randonneur sur le GR20 ne l'aperçoit que de loin, à moins d'avoir emprunté la variante de la Brèche de Goria, qu'on devine tout au-dessus du lac, à gauche du principal sommet de la photo.
🇬🇧 the Lake of Melo : probably one of the most famous, visited and photographied of Corsica. The hiker on the GR20 is only allowed to have a glimpse of it from far. Except if he went through the Brèche of Goria, an alternative way which can be seen on the picture, high above the Lake, left of the main summit.
#rando #randonnée #passionrando #hike #hiking #hikingislife #ilovehiking #trekking #backpacking #outdoor #outdoorlovers #montagne #mountain #lac #lake #alpinelake #corse #corsica #GR20 #wildernessculture #neverstopexploring #zen #breathe #breathtaking #adventure #instatravel #travelgram #igersfrance #naturelovers
  • [CORSE] Une autre variante alpine à ne pas louper sur le GR20 : celle qui, au départ du refuge de Capanelle, grimpe au sommet du Monte Renoso via le superbe lac de Bastani. A la clé un beau parcours d'altitude sur les crête de Pietradone avant de rejoindre le tracé d'origine qui mène vers le refuge de Prati.
🇬🇧 Another unmissable alpine alternative way : the one who leads to Monte Renoso summit through the nice Bastani lake. A charming high road on the Pietradone ridge before joining the classic road to Prati hut.
#rando #randonnée #hike #hiking #passionrando #iloverando #ilovehiking #hikingadventure #hikingislife #trekking #backpacking #adventure #outdoor #outdoorlovers #neverstopexploring #wildernessculture #corse #corsica #GR20 #lac #lake #mountain #zen #breathe #feelgood #instatravel #travelgram #igersfrance
  • [CORSE] Le massif de Bavella. Peut-être l'un des endroits qui m'a le plus marqué en Corse. On est sur les dernières étapes - les premières pour certains - du GR20 et on en prend encore plein les yeux. Magistral.
🇬🇧 Maybe one of my favorite place in Corsica : the Bavella's range. Here are the last - or the first depending the hikers - stages of the GR20 and the show continues to be great.
#rando #randonnée #hike #hiking #passionrando #trekking  #backpacking #hikingadventure #hikingislife #outdoor #outdoorlovers #mountain #montagne #corse #corsica #gr20 #wildernessculture #neverstopexploring #adventure #travelgram #instatravel
  • [CORSE] Peu de randonneurs sur le GR20 se donnent la peine de venir admirer le lac de Bellebone et, mieux encore, de gravir le Monte Rotondo, qu'on aperçoit juste derrière. Il faut dire que c'est sacrément sport depuis Pietra Piana ! Mais quelle récompense, non ?
🇬🇧 Few hikers get to the Bellebone Lake when hiking the GR20 and less are challenging the Monte Rotondo summit, just behind. It has to be precised that this is a harsh enterprise when coming from Pietra Piana's hut. But look at the reward : classy isn't it ?
#rando #randonnée #trekking #passionrando #hiking #backpacking #hikingislife #hikingadventure #hikinginfrance #gr20 #corse #corsica #wildernessculture #outdoor #outdoorlovers #explore #neverstopexploring #breathe #freedom #feelfree #naturelovers #zen #instatravel #travelgram #igersfrance #beautifulfrance

La Traversée de la Gaspésie en Raquettes

La Gaspésie, c’est ce long bout du monde qui s’enroule le long de la rive sud du grand Saint-Laurent. Un territoire de la taille de la Belgique qui, depuis maintenant 15 ans, invite les amateurs de ski de fond et, désormais, de raquettes, à une grande manifestation sportive et amicale à travers ses paysages enchanteurs aux allures de grand nord sauvage. Une semaine de vacances sportives au gré d’itinéraires renouvelés chaque année sous la houlette d’une équipe d’organisateurs incroyables qui donnent véritablement tout pour faire de ce rendez-vous un événement inoubliable. Une grande fête à laquelle j’ai pu participer l’espace de quelques jours.

TDLG bottines raquettes
Les participants de la TDLG à raquettes à pied d’oeuvre sur les sentiers du Parc de Forillon

[dropcap]J[/dropcap]e n’en finis pas de rouler sur cette route 132 qui relie Québec à Gaspé. Les distances au Québec sont à peine croyables. Mes essuie-glaces balaient sans cesse les rafales de neige qui s’écrasent sur le pare-brise. Déjà près de 3 heures que je longe le Saint-Laurent depuis Matane et je n’en vois pas le bout. J’ai rendez-vous avec l’équipe de la TDLG dans le Parc National de Forillon, ancré à l’extrémité de la Baie de Gaspé. C’est là-bas que se déroule l’étape du jour, la cinquième pour les participants. Moi je vais prendre le train en route. Quand je rejoins enfin le parc, c’est pour troquer la voiture contre une moto-neige ! La nature s’anime autour de moi avec des marcheurs à raquettes, des skieurs de fond, des membres de l’organisation qui parlent dans leurs radios. Je crois, en fait, que je n’avais pas pris la mesure de l’événement. Lorsque je débarque enfin à Grande-Grave, à mi-chemin du Cap Gaspé, je réalise que je suis au coeur d’une institution animée par la passion et le plaisir de se retrouver chaque année. La TDLG, plus qu’une épreuve, c’est d’abord une grande famille qui vient s’amuser autour d’un territoire et d’activités sportives. Du froid certes, de la musique et des boissons chaudes, de l’effort et beaucoup de bonne humeur. Je prends peu à peu note de la recette de cette Traversée de la Gaspésie tandis que, raquettes aux pieds, je découvre les paysages congelés du Cap Gaspé et de la forêt de Forillon.

La compétition n’a pas de place dans la Traversée de la Gaspésie. Ici, au Québec, c’est une toute autre approche de ce genre d’événements. La chaleur humaine se substitue à la performance et, le seul classement qui préoccupe les participants, c’est celui de la bonne humeur. Un grand moment d’humanité dans les paysages à couper le souffle de la Gaspésie

Cette édition est un peu particulière du fait d’un hiver pas assez rigoureux. C’est de la pluie qui est même carrément annoncée pour le lendemain. Du jamais vu ici, en Gaspésie, à cette époque ! Et il fallait que ça tombe quand je suis là ! Une météo qui perturbe énormément l’organisation, certaines sections manquant carrément de neige pour les skieurs. Pire encore : la traditionnelle traversée, à pied ou en ski, de la Baie de Gaspé a de fortes chances d’être annulée pour l’étape finale. Habituellement en glace, la Baie en question est actuellement un mélange confus de solide (un peu) et de liquide (beaucoup). Des conditions de sécurité donc très limite pour donner le feu vert à ce qui constitue, chaque année, le point d’orgue de l’épreuve. Imaginez une arrivée du Tour de France sans les Champs-Elysées et vous comprendrez mieux la déception générale qui entoure ces circonstances inhabituelles. Mais il faut davantage pour venir à bout de l’enthousiasme communicatif de l’équipe et, plus particulièrement, de Claudine Roy, présidente de la TDLG, un petit bout de femme dont l’énergie et l’amour débordant pour ses collègues et les participants m’ont littéralement ému. Du matin au soir, elle et tous les bénévoles de l’organisation, se plient en quatre – voire davantage encore – pour faire de chaque jour une fête. Alors, même quand les choses ne tournent pas rond, Claudine et sa bande trouvent toujours la parade.

TDLG Gaspésie Raquettes

[dropcap]L[/dropcap]a pluie tombe drue le matin du sixième jour de l’épreuve. Les équipes de reconnaissance font tomber le verdict : pas de départ aujourd’hui. Les participants sont orientés vers des activités improvisées : jeux, massages, théâtre d’improvisation. Les plus courageux – à moins que ce ne soient les plus fous ? – sont invités à s’inscrire à des sorties ski et raquettes alternatives (et aussi plus courtes). Je tente ma chance avec une poignée de volontaires. Nous partons donc dans la forêt qui entoure la ville de Gaspé, entre froid et humidité. Rien qui ne soit très recommandable pour la caméra, que je ne sors que brièvement. Jusqu’à finir par ne plus du tout la sortir alors qu’on se dirige, assaillis par des rafales de vent glacées, vers le centre de ski de Mont-Béchervaise, point final d’une matinée totalement improvisée. Il faudra patienter jusqu’au lendemain pour que l’organisation puisse donner le départ de ce qui ressemble – presque – à une journée normale. Cette fois le groupe raquettes compte une bonne cinquantaine d’inscrits. Une enfilade colorée et animée de joyeux lurons qui s’étire à travers la forêt de Forillon pour oublier l’annulation de l’étape de la veille. Davantage que le paysage, cent pour cent forestier, c’est à l’ambiance de cette TDLG que je succombe. Ici point de compétition : on s’amuse d’abord et surtout ! Je suis fasciné par les liens forts qui s’établissent entre les participants. Une soudure invisible qui confère à l’événement une aura d’humanité à laquelle je suis énormément sensible.

Emmenée par son incroyable présidente Claudine Roy, la Traversée de la Gaspésie est une vraie locomotive à bonheur, la réunion annuelle d’une sorte de grande famille qui s’agrandit démesurément. Je suis sincèrement touché par l’intensité des liens qui unissent les participants au terme de cette semaine incroyable. Le départ n’en est que plus difficile.

La traversée de la Baie de Gaspé demeurant impossible à réaliser, ce sont des bus qui se chargent de transférer tous les participants – plus de 200 personnes ! – à l’entrée de la ville pour le grand final. Il y a comme un parfum de fête qui plane dans l’air. J’ai la sensation d’avoir le privilège de participer à quelque chose de grand. L’excitation me gagne. Je me prends au jeu et me mets à vibrer avec ce cortège de skieurs et de raquettes en marche vers le centre-ville de Gaspé où nous attendent fanfare, habitants en fête et applaudissements. Une haie d’honneur s’improvise pour célébrer Claudine et le doyen des participants. L’atmosphère est légère et profondément chaleureuse. Il y a une bonne humeur contagieuse qui se répand à travers ce groupe, en même temps qu’une nostalgie palpable de devoir bientôt dire au revoir à la Gaspésie et à toutes ces personnes dont je me suis subitement senti si proche. Une sensation confirmée à l’occasion de la traditionnelle soirée festive qui clôture la TDLG. De l’amour sous perfusion, des moments vrais qui font oublier les soucis. Claudine et son équipe, à mes yeux, ce sont un peu des magiciens, des pourvoyeurs de bonheur. Emue, la présidente déclarait : « la TDLG, c’est plus qu’une semaine de ski ou de raquette; c’est un voyage au cœur de l’humain. Prenez le temps de rencontrer les gens qui vous entourent; je suis convaincue que dimanche prochain, quand vous serez de retour à Montréal, il y a une petite parcelle de vous qui sera transformée à jamais ». Une vérité vraie que je réalise en retouchant le sol de la France quelques jours plus tard.

IMGP9368
Claudine Roy, la présidente et le moteur de la TDLG. Rarement ai-je vu une personne témoigner autant d’amour aux autres et en recevoir davantage encore en retour. Une grande dame, passionnée et passionnante.

– INFOS PRATIQUES –

La TDLG, c’est quoi ? Tous les ans, depuis maintenant 15 ans, des amoureux de la Gaspésie organisent une grande manifestation sportive intitulée la Traversée de la Gaspésie. Originellement adressée aux skieurs de fond, elle accueillent depuis trois ans également maintenant les raquettistes, avec des itinéraires différents des skieurs. De nouveaux parcours sont proposés pour chaque nouvelle édition permettant de découvrir l’ensemble du territoire de la Gaspésie. Pas de compétition ici mais le plaisir simple de skier ou de marcher au fil d’itinéraires quotidiens proposés et encadrés par une organisation exceptionnelle. Se dépenser dans la nature, partager et échanger avec les autres, se retrouver le soir autour d’animations festives, en étant chouchouté par Claudine et son équipe : voilà, en résumé, le mot d’ordre de ce qu’est la TDLG. Des vacances un poil sportives, 100% organisées, où il n’y a qu’à se laisser porter par l’énergie et la bonne humeur collective.

Est-ce que c’est difficile ? Même si on croise parfois sur le parcours des gens bien entraînés et sportifs, le chronomètre n’a pas sa place dans la TDLG. L’essentiel des participants sont des personnes, certes habituées à un minimum de sport, mais en aucun cas des compétiteurs. Les parcours comprennent des montées et des descentes et ne dépassent pas les 15 kilomètres pour les plus longs. La TDLG s’adresse donc à toute personne habituée à pratiquer la randonnée ou tout autre activité de plein air. Le niveau est vraiment abordable pour tous si vous avez l’habitude de marcher.

Combien ça coûte ? La TDLG c’est, on peut le dire, du all inclusive. Tout est prêt en charge par l’organisation dès lors que vous avez rejoint le point de rassemblement le premier jour. Ce qui signifie sept parcours de raquette dans un environnement généralement non-damé, encadrés par des guides et accompagnateurs, huit nuitées, tous les repas, dont les huit soupers à saveur régionale, les collations, l’eau chaude et le ravitaillement sur les pistes, l’animation de qualité tous les soirs et pendant les étapes, le personnel de soutien technique en cas de bris de pièces d’équipement, tous les transports pendant la semaine, les ressources médicales, au besoin et bien plus encore! Les tarifs varient en fonction du choix de votre hébergement et s’échelonnent en moyenne entre 1350 et 3000$

Où se renseigner et s’inscrire ? Le site internet officiel est évidemment le portail incontournable pour ça. Rendez-vous sur TDLG.qc.ca A découvrir également : la chaîne YouTube de l’événement, avec l’ensemble des vidéos réalisées quotidiennement par l’organisation et qui illustrent brillamment l’esprit TDLG.

EN BREF

La raquette n’est ici qu’un prétexte à vivre une aventure humaine sans précédent. Les paysages de la Gaspésie, déjà grandioses, ne seraient pas les mêmes sans cette grande vague de joie et d’amour qui inonde cette semaine pas comme les autres. Mon seul regret : ne pas avoir pu profiter de l’événement intégralement. La TDLG, aussi courte et bouleversée par la météo fut-elle, reste un moment très fort de ce séjour au Québec. Inoubliable !

 

by-nc-ndCe reportage Carnets de Rando, sous licence Creative Commons, est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg