Les Hauts Plateaux du Vercors en raquettes et pulka

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Annie dit :

    N’ayant pas encore visionné , j’ai lu ! et à travers ton récit toujours aussi riche en éléments, je me dis que tout est résumé d’une manière telle que l’ on n’a pas le droit de se surestimer…. Heureuse de voir tu as encore une fois gravi une pente, même si difficile mais tu sais ce qu’il en est, et tu nous instruis grâce à ceux qui te font vivre cette expérience jusqu’à maintenant inconnue pour toi ! et par là même pour moi car j’avoue je ne connaissais pas et bien dommage car je pense j’aurais aimé!!!!!!!!!!! ^^^:) …..je vais de ce pas voir la vidéo !!! merci merci car pour moi tu le sais j’adore tout cela….. beau résumé et toujours images dans le texte sans avoir à en mettre tellement tu écris comme un livre!!!!!!!!!!! (Y) <3

  2. Petiteaux dit :

    Ah! Le Vercors.Quel plaisir,été comme hiver!Cette belle randonnée Pulka me remémore nos traversées hivernales à ski de fonds avec Patricia et Marie-Hélène et le guide Michel (je ne me souviens plus de son nom) fin 70 et début 80.Je conserve encore quelques bobines de Super 8 et des diapos de ces « expé »organisées par Mari-Thérèse,du CE des NG Grand Place.Merci de raviver ainsi mes souvenirs.

  1. 25 avril 2016

    […] <<épisode précédent – épisode suivant >> […]

  2. 27 septembre 2016

    […] La Grande Vire d’Archiane. Souvent rêvée, mais jamais réalisée. Je n’ai souvent eu d’yeux que pour elle lors de mes dernières visites à ce petit trésor du Vercors Méridional. En été d’abord, en descendant des Hauts-Plateaux par le GR93. En hiver encore, en contemplant le vol des vautours perché sur les falaises ceinturant la Tête du Jardin (voir Carnets de Rando 85). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg