La Grande Vire d’Archiane

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Séb dit :

    Je trouve que les bouquetins ont un sacré air de chamois…
    Sinon, merci pour l’article, ça donne envie d’aller y faire un tour.

    • carnetsderando dit :

      Ce sont pourtant bien des bouquetins, je persiste et signe ! Je peux me tromper en prononçant Arki-ane au lieu d’Archi-ane mais là, je suis catégorique Seb, ce sont bel et bien des bouquetins. Des jeunes d’ailleurs. Les vieux mâles en général naviguent en solo. Les groupes sont souvent constitués de femelles et de jeunes. En tout cas, gare à la caillasse car ils ne sont pas avares de balancer des pierres sur la tête du randonneur/grimpeur de passage 😉

  2. Marie-Christine dit :

    Bonjour, j’ai demandé confirmation ce matin à un natif d’Archiane, ce nom se prononce CH et non K !
    <cordialement,

    • carnetsderando dit :

      Oui Marie-Christine, l’information m’a été transmise plusieurs fois déjà. Dommage que je ne l’ai pas su au moment du tournage ! Vous n’êtes pas la première à faire la remarque et, je pense, vous ne serez pas la dernière ! J’espère que les belles images du cirque feront oublier cette vilaine dissonance aux archianais(e)s de coeur !

  3. CALVET CLAUDE dit :

    Salut David,
    Il y a quelques années,j’ai parcouru-prudemment-cette superbe vire et le récit que tu en fait ainsi que les impressionnantes photos de celle-ci m’incite à y retourner (avec deux amis au pied sûr)pour
    redécouvrir cette merveille et la partager.Merci pour tes reportages toujours intéressant et aussi
    instructifs.

  4. Françoise dit :

    Bonjour,
    Après avoir suivi tes traces sur le sentier Marcel Estruch et dans le pas de la savonette à la Ste Victoire, j’aimerais me lancer sur la vire Archiane. Je viens de regarder la vidéo et je n’ai qu’une seule question : tu parles d’un rappel de 30m. Faut-il impérativement une corde de 60m ou un brin de 50 peut-il suffir ? par avance merci pour ta réponse.
    Merci pour tes reportages qui me font rêver. Je te souhaite encore plein de merveilleuses rando

    • carnetsderando dit :

      salut ! J’ai envie de dire que ça dépend de ton aisance en bout de corde ! Ce n’est pas un truc ultra-vertical. C’est plus un rappel dans une pente rocheuse et herbeuse pourrie qu’il est plus sécurisant de descendre en rappel plutôt que par une désescalade hasardeuse. 60m c’est la longueur de sécurité pour qu’il reste encore un peu de corde au bout. Un brin de 50… à quelques mètres près, ça devrait passer aussi, tout juste. Ce sera peut-être un tout petit peu plus inconfortable en bout de corde, mais pas ingérable non plus. Sinon il reste l’option désescalade par la cheminée.

  1. 27 septembre 2016

    […] <<épisode précédent – épisode suivant>> […]

  2. 4 octobre 2016

    […] <<épisode précédent – épisode suivant>> […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg