Les Crevasses de Chantemerle lès Grignan

Qu’elles sont bien dissimulées ces crevasses derrière l’agréable petit village drômois de Chantemerle-lès-Grignan. Qui soupçonnerait de trouver lieu aussi insolite au pied des falaises escaladant le plateau du Rouvergue ? Partie intégrante de la faille du Tricastin, ces profondes et mystérieuses entailles plongent le randonneur dans un univers souterrain absolument incroyable. Et elles sont tout aussi belles vues du dessus que d’en-dessous. Suivez le guide !

CARNET DE TOURNAGE

Les crevasses sont à une vingtaine de minutes de chez moi. Quand il est déjà pas loin de midi et qu’on est en automne, elles me permettent une sortie rapide et appréciée sans que j’ai besoin d’aller bien loin en voiture. Le tour complet s’effectue en une grosse heure et demie. Il m’en faudra plus de quatre avec la caméra pour réaliser cette boucle que je connais par coeur, dont deux pour les seules crevasses ! Par le passé, il m’a fallu y revenir plusieurs fois pour débusquer le passage qui va jusqu’au bout et, surtout, pour dénicher les chemins qui permettent de boucler le circuit par le haut. Mais seul, avec la caméra, l’appareil photo et le trépied, la randonnée s’est transformée en véritable mission ! Réussir à faire passer le matériel dans les passages étroits, puis le stabiliser en attendant que je franchisse les obstacles tout en veillant à ce qu’il ne s’abîme pas ou ne chute pas… Chaque geste est chronophage ! Mais bon sang, en revanche, quelle ambiance ! Les crevasses de Chantemerle sont un petit paradis pour les explorateurs en herbe. Un cadeau de la Nature fait aux randonneurs à la recherche de sections aventureuses qui n’est pas sans me rappeler les Gorges de Regalon. Progresser dans ces fissures étroites projetées jusqu’à 70 mètres au-dessus de ma tête, s’enfoncer dans des tunnels obscurs que peine à éclairer un mince filet de lumière : la partie inférieure et souterraine de la randonnée est juste magique. A l’air libre, les crevasses de Chantemerle ont tout autant d’allure. Plus de cent mètres de falaise dégringole sous les pieds du marcheur qui a soudainement la Drôme Provençale à ses pieds, des contreforts de l’Ardèche toute proche aux frontières du pays de Grignan. Autant d’ambiance sur une si petite distance : c’est suffisamment rare pour mériter d’être salué !

Crevasses de Chantemerle | l'entrée

INFOS PRATIQUES

Difficulté : assez difficile | Distance : 5,5 km | Durée : 2h | Dénivelé : 115m
Carte : IGN 1/25.000 TOP25 3039ET Valréas, Enclave des Papes, Pierrelatte
Accès : en voiture – de Lyon ou d’Avignon par A7, sortie 18 « Montélimar Sud ». Après le péage, suivre à gauche la N7 jusqu’au rond-point suivant et tourner à gauche pour passer sous l’autoroute. Au rond-point, à droite, par D133, direction Valréas et Grignan. Au prochain rond-point, continuer tout droit par D541, direction Grignan et Valréas, toujours. Après environ 500m, tourner à droite par la petite D133 direction Saint-Paul-Trois-Châteaux. Puis, 500m après, tourner à gauche par la D549, direction Chantemerle-lès-Grignan. Se garer un peu après le centre du village.
Topo : après s’être garé, continuer de suivre la rue de la Côte jusqu’à apercevoir le sentier à droite, indiqué. Rejoindre le panneau fléché en sous-bois indiquant « les Crevasses ». Partir à droite, en suivant la sente bien marquée à travers une végétation dense. Toujours s’engager à main gauche en suivant le fond de la crevasse qui va se rapprocher petit à petit et rejoindre l’endroit plus dégagé où les falaises s’élèvent largement au-dessus avec cet arbre seul, planté au milieu de la crevasse. Tout au bout, s’engager dans la crevasse de gauche qui semble se finir en cul-de-sac. Grimper alors un peu sur les rochers à gauche pour s’engouffrer dans une faille étroite. Au-delà escalader quelques rochers, progresser dans la crevasse, désescalader un passage plus raide qui plonge plus bas (bons appuis) et continuer ainsi jusqu’à buter sur l’extrémité de la crevasse. Faire demi-tour jusqu’à l’endroit où on avait pris la crevasse de gauche et prendre celle de droite. Se laisser descendre plus loin pour mettre ensuite les mains et escalader un petit ressaut, plus délicat.

Crevasses de Chantemerle | dans la crevasse

Au sortir, prendre à gauche et suivre la sente bien marquée jusqu’à ce qu’elle semble se terminer en fouillis. A cet endroit, escalader à gauche des gradins rocheux jusqu’à une sorte de vire qu’on descend à droite pour arriver dans une clairière. La quitter par une ouverture sur la gauche donnant sur une seconde clairière qu’on quitte par un passage juste en face, côté droit de celle-ci. Rejoindre un chemin plus large qu’on emprunte à gauche. A la fourche suivante, prendre à droite et traverser une zone plus dégagée, délimitée par des rochers à droite. Continuer par un passage évident à travers les buissons jusqu’à une zone boisée spacieuse, fermée par une chaîne. Y entrer et rejoindre la source captée qui s’y trouve. Grimper par le sentier peu visible qui démarre à sa gauche. Le suivre au mieux jusqu’à une sorte d’espace ouvert qu’on contourne par la gauche pour débusquer un sentier qui monte sur la gauche, par une trouée dans le buis, dans la forêt. En le suivant toujours tout droit, on atteint le sommet des falaises. Le sentier s’évanouit dans une zone arbustive au moment de rejoindre le sentier balisé qui parcourt le plateau. Le suivre à gauche. Il débouche à côté d’un champ. Remonter sur la droite et guetter la reprise du sentier à gauche, dans les arbres. Le chemin longe les falaises un petit moment, puis rejoint le haut des crevasses qu’on peut voir à droite, en-dessous. Un dernier petit ressaut et voici un petit champ de lavande. Le suivre à gauche jusqu’à retrouver le sentier qui s’échappe à gauche. Retour au point de départ, au niveau du panneau « les Crevasses ».

Notes : cette randonnée n’est balisée que sur la partie supérieure, également appelée « sentier des Poètes ». Progresser dans les crevasses se fait sous votre entière responsabilité. Attention principalement aux risques de chutes de pierre : naturel ou provoqué par les randonneurs au-dessus de vous. Les passages escarpés ne sont pas spécialement durs et les prises sont bonnes. Mais l’exercice s’adresse à des personnes à l’aise sur ce genre de terrain. Méfiance après des périodes de pluie et envers les feuilles mortes qui tapissent le fond des crevasses, pouvant le rendre glissant. L’itinéraire est toujours relativement facile donc n’essayez pas de forcer le passage : si ça devient trop dur, c’est que ce n’est pas là. Attention également sur la partie supérieure : la marche est particulièrement haute ! Soyez vigilants, surtout si vous êtes avec des enfants ! Au cas où, prenez aussi une petite frontale !
Bibliographie : La Drôme… à pied | C’est le topo-guide officiel édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. 50 suggestions d’itinéraires homologués Promenade & Randonnée y sont recensés pour approfondir votre découverte de la Drôme, accompagnés de leurs cartes et de leurs explications. Prix indicatif : 15 € | Ref.D026

EN BREF

Ma randonnée préférée à moins d’une heure de chez moi. Le gage d’une sortie réussie avec des amis qui découvrent la région. Courte, abordable, surprenante, variée. Cette excursion dans les entrailles de la Drôme a tout pour plaire. A recommander aux amateurs de randonnées aventureuses ! Succès assuré !

Crevasses de Chantemerle | la sortie
by-nc-ndCe reportage Carnets de Rando, sous licence Creative Commons, est la propriété exclusive de Carnets de Rando. Son usage à des fins non commerciales est autorisé à condition de mentionner son appartenance au site www.carnetsderando.net. Pour toute autre utilisation, merci de me contacter.

Comments

  1. Super!!!!!!!!!!!!!!!!! je me suis régalée!!!!!!!!!!! et dès que je peux j’appuie sur le champignon pour tu me guides là bas!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Y) (Y) ( <3 )

  2. Une fois de plus un bel épisode ! Mais où est donc « le précieux » ? Peut être au fond d’une des 11 boîtes ? Allez savoir messieurs dames. ..
    J’ai pris note pour le sac à dos, mais le ventral risque de compliquer l’affaire 😉
    Merci pour ce partage !

    1. Bonjou lili,

      Disons que la notion de dangerosité reste vraiment très faible. De se perdre idem car les passages possibles sont limités dans les crevasses. Pour entreprendre cette randonnée seul(e), il faut juste aimer un peu l’exploration, se battre avec la végétation, et aimer chercher son chemin en sachant garder un cap. Je m’y suis repris à plusieurs fois avant de trouver la boucle complète, quitte à faire demi-tour quand on ne trouve pas. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas avoir peur d’oser l’aventure en solo si on est à l’aise dans des terrains aventureux et qu’on est un peu débrouillard ! Merci pour ton commentaire !

  3. Bonjour !
    rando faite hier, les explications sont au top, rien à redire… Balade très ludique, nous avons fait le déplacement du Beaujolais et nous n’avons pas regretté…
    Nous avons enchainé avec le château de Grignan… Bref super journée… Merci David !

    1. Super ! J’adore cette randonnée ! J’y amène chaque fois les amis qui viennent passer un week-end à la maison. Si proche et si captivante ! Je suis content de savoir que ma description de l’itinéraire tient la route, c’était pas évident à faire et je ne suis pas vraiment amateur des traces GPS ! Avec la découverte du château de Grignan, ça a dû être effectivement un très bon dimanche !

  4. Merci David, on a adoré, on s’est régalé, super rando. Continue de nous faire rêver, et à nous proposer des itinéraires comme ça 😉 .

Laisser un commentaire

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg